jeudi 26 mars 2020

Death of Laughter de Benoit Gaillard


L'histoire:

Mike et Laurie tels Bonnie and Clyde veulent disparaître après un hold up qui s'est mal terminé. Fuir la police, mettre un maximum de kilomètres entre eux et la ville, voilà leur priorité !
Seulement lorsqu'on a pas l'esprit tranquille, on commet des erreurs, l'accident dont ils sont victimes fait qu'ils se réveillent dans la curieuse ville de City Hill... ville qui ne connaît pas de sortie... où l'on reste dans un brouillard infini et surtout où une entité surnaturelle vous surveille !

Mon avis : 

Confinement oblige, je suis encore plus boulimique de lecture que d'habitude, et rien de tel qu'un bon huis clos surnaturel à faire dresser les poils pour s'occuper lors des journées parfois longues !
Des frissons, j'en ai eu car l'histoire nous mène peu à peu vers l'horreur ! Pourquoi nos héros sont-ils bloqués dans cette ville ? Comment celle-ci est-elle née? Pourquoi les autres habitants ne semblent pas s'étonner de ce brouillard infini ? Où sont passés les autres??
Et surtout qui est cet observateur de l'ombre? Est-ce Jeff? Des histoires courent à son sujet, mais surtout dans les petites villes, il faut se méfier de ce qui peut se raconter ...
Le roman s'est lu rapidement, simplement, la situation des personnages s'est vite emmêlée et parfois je perdais le fil de la lecture, ne sachant pas trop où l'auteur m'emmenait.
Je pense également que le style est éloigné de ce que je lis habituellement, je m'attendais à plus de suspense, un autre genre d'histoire finalement.
Si vous aimez le surnaturel à tendance un peu horrifique, pourquoi ne pas vous laisser tenter ?

0 commentaires:

Publier un commentaire